Comment fonctionne un vélo électrique ?

comment fonctionne un vélo électrique

VAE, vélo électriques, VTC électriques, e-bikes… les dénominatifs sont nombreux pour définir ces nouveaux modes de transports électriques qui nous plaisent tant. En effet, en plus d’être un moyen de locomotion plus écologique et meilleur pour la santé, le vélo électrique apporte ce petit quelque chose de magique une fois expérimenté : une assistance au pédalage qui rend l’effort moindre et décuple son plaisir d’utilisation. Mais qu’est-ce qui permet à ces vélos de nous autoriser à pédaler sur plusieurs kilomètres sans difficultés ?

Tour d’horizon des caractéristiques techniques définissant les vélos à assistance électriques

Tout comme les voitures hybrides, les VAEs mélangent deux sources d’énergie : votre pédalage d’un côté et une assistance électrique de l’autre qui vient en soutien de votre effort. Cette assistance vient accompagner la puissance que vous appliquée à votre vélo de manière plus ou moins forte selon le niveau d’assistance choisi.

Le fonctionnement est relativement simple. Tout vélo électrique est équipé d’un capteur au niveau du pédalier qui détecte la cadence de pédalage du cycliste et qui va transmettre ces informations au contrôleur. Dès que vous pédalez, celui-ci ordonne à la batterie d’alimenter le moteur qui va vous assister selon les paramètres choisis sur l’écran d’affichage situé sur votre guidon. Si vous arrêtez de pédaler ou si vous freinez : l’assistance se coupe. Chez EMOG, nous proposons également en série une gâchette d’accélérateur qui vous permet de demander au moteur de déclencher l’assistance même sans pédaler. Dans tous les cas cette assistance se coupe dès la vitesse de 25 km/h atteinte (réglementation européenne sur les VAE).

composants vélo électrique
Les composants d’un vélo électrique

L’architecture de base d’un vélo à assistance électrique est la même qu’un vélo classique. On y retrouve le cadre, la selle, le guidon, les roues, les freins, le dérailleur etc. À cette architecture viennent se rajouter la batterie, l’écran de contrôle, le contrôleur (boitier qui synchronise le travail de la batterie et du moteur) et la pièce maitresse : le moteur électrique.

Il existe différents types de moteurs, ceux-ci peuvent se trouver dans la roue avant, le pédalier ou bien la roue arrière. Dans tous les cas, ils ne doivent pas dépasser 250w de puissance pour respecter les normes européennes. Au-delà, le vélo est considéré comme un cyclomoteur et vous devez vous munir d’une plaque d’immatriculation, d’un casque et vous ne pouvez rouler sur les pistes cyclables.

Simple, fiable, bien protégé, très répandu et donc facilement réparable ou remplaçable, le moteur situé dans le moyeu de la roue arrière est la solution que nous avons retenu pour nos vélos électriques EMOG. Il offre une sensation plus réactive et nerveuse car la puissance est directement délivrée à la roue arrière. En cas de casse de la chaîne ou de problème sur le dérailleur, l’assistance peut toujours fonctionner et vous permettre de rentrer à bon port en assistance « tout électrique » à l’inverse d’un moteur situé dans le pédalier qui lui transmet sa puissance à la chaîne… Pour sa fiabilité et sa renommée mondiale, nous faisons confiance aux moteurs Bafang.

moteur vélo électrique 250w
Comment fonctionne l’assistance d’un vélo électrique ?

Comme expliqué, l’assistance se fait par détection du pédalage du cycliste. Cependant chez EMOG, grâce à la gâchette d’accélérateur, vous pouvez déclencher cette assistance même sans pédaler, ce qui est pratique lors d’un démarrage en côte ou quand vous devez subitement passer une difficulté. Notez qu’à l’instar d’une boite de vitesse sur une automobile, il faut toujours prendre soin de ménager l’assistance électrique en montant et descendant les rapport selon votre vitesse et les dénivelés du terrain. Cela permettra qui plus est de préserver votre batterie et de ne pas trop solliciter le moteur.

Nous vous y trompez pas : malgré les nombreux avantages d’un vélo électrique, vous allez devoir pédaler (dans 99% des cas) pour avancer ! Si votre but est de ne pas produire d’effort, alors nous vous conseillons sans hésitation de vous rabattre sur une moto ou un scooteur électrique qui sont exclusivement conçus pour cela !

Cinq niveaux d’assistance au pédalage existent sur les vélos EMOG. Chaque niveau supérieur fournit une puissance supplémentaire qui réduit votre besoin de pédaler. Ils se sélectionnent au niveau de l’écran et de la commande placée sur la partie gauche du guidon. Évidemment, un niveau d’assistance électrique élevé vas réduire l’autonomie de la batterie et inversement.

Maintenant que vous en savez d’avantage sur les VAE, il ne vous reste plus qu’à choisir parmi notre offre de vélos électriques pas chers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.